Categories : Mathématiques

TDAH et difficultés mathématiques

31/01/2018 10:09:03

Partager ce contenu

Le trouble déficitaire de l’attention avec ou sans hyperactivité (TDAH) est un trouble neurodéveloppemental avec une forte prévalence (environ 7 %). Trois aspects caractérisent ce trouble : l’inattention, l’hyperactivité et l’impulsivité, avec une intensité variable d’une personne à l’autre. Ce trouble est reconnu comme étant persistant et il affecte très souvent les apprentissages, ce qui fait en sorte que l’on observe souvent de plus faibles performances scolaires, plus de cas de redoublement d’année et plus de décrochage scolaire chez les jeunes le présentant.

Tosto, Momi, Asherson et Malki (2015) ont réalisé une revue systématique de la littérature sur la relation entre le TDAH et les difficultés mathématiques en dehors de tout trouble d’apprentissage en mathématiques diagnostiqué. Plus en détail, les auteurs se sont penchés sur ce lien au regard des deux composantes d’inattention et d’hyperactivité qui caractérisent le TDAH.

À partir d’une recherche rigoureuse réalisée selon des critères précis sur des bases de données scientifiques, les auteurs ont sélectionné trente-quatre études expérimentales dont ils ont analysé la qualité, selon la liste de contrôle d’Oxford (Critical Appraisal Skills Programme), et les résultats. Vingt-quatre d’entre elles ont été jugées de haute qualité méthodologique et les dix autres de qualité méthodologique moyenne.

Les faits saillants de la recherche sont les suivants :

  • Une relation entre la présence d’un TDAH et la présence de difficultés mathématiques est identifiée : le niveau mathématique global des jeunes ayant un TDAH diminue avec le temps.
  • La force de la relation entre la présence d’un TDAH et la présence de difficultés mathématiques est influencée par le fait que les enfants présentant un TDAH sont médicamentés ou non. Tout d’abord, parmi les vingt-deux études incluant des enfants médicamentés pour un TDAH ou ne rapportant pas d’information sur le sujet de la médication, dix-neuf (86 %) rapportent une association entre le TDAH et les mathématiques. Par ailleurs, sur les douze études incluant des enfants TDAH non médicamentés, seulement sept d’entre elles (58 %) rapportent une association entre le TDAH et les difficultés mathématiques. En somme, bien que la relation entre le TDAH et les difficultés mathématiques semble moins importante chez les enfants présentant un TDAH non médicamentés que chez les enfants présentant un TDAH médicamentés, la relation est présente dans les deux groupes d’enfants, suggérant qu’il existe donc bien une relation entre le TDAH et les difficultés mathématiques.
  • Une relation entre la présence d’un TDAH et la présence de difficultés mathématiques est identifiée peu importe la qualité méthodologique de l’étude. En effet, vingt des vingt-quatre études jugées de haute qualité méthodologique rapportent une relation significative et négative entre le TDAH et les mathématiques tandis que six études des dix de qualité méthodologique moyenne rapportent une telle relation entre les deux.
  • La relation entre la présence d’un TDAH et la présence de difficultés mathématiques varie selon l’aspect dominant du TDAH. Ainsi, parmi les onze études s’intéressant aux composantes du TDAH, sept d’entre elles révèlent une relation significative et négative entre l’inattention due au TDAH et les mathématiques alors que seulement trois études indiquent une relation significative et négative entre l’hyperactivité associée au TDAH et les mathématiques.
  • Enfin, deux études génétiques et comportementales avec des jumeaux montrent une corrélation significative et négative entre la capacité mathématique et les aspects génétiques des enfants étudiés présentant un TDAH. L’association est plus forte pour la composante inattention que pour la composante hyperactivité.

Les auteurs concluent qu’il existe :

  • un lien causal entre la présence d’un TDAH et les difficultés mathématiques, et ce, en dehors même de tout trouble d’apprentissage en mathématiques;
  • une relation significative et négative entre un TDAH et les mathématiques : presque toutes les études montrent des capacités moindres en mathématiques chez des jeunes ayant un TDAH;
  • une relation plus forte entre la composante inattention et les mathématiques qu’entre la composante hyperactivité et les mathématiques. Ce résultat laisse entrevoir que les difficultés mathématiques seraient davantage liées au déficit d’attention qui caractérise les jeunes atteints d’un TDAH. Cela suggère aussi qu’il est important de diagnostiquer précisément les déficits des enfants ayant un TDAH pour identifier ceux qui sont plus à risque de présenter des difficultés mathématiques.

Références

Critical Appraisal Skill Programme. (2013). 10 questions to help you make sense of case control study. http://media.wix.com/ugd/dded87_29c5b002d99342f788c6ac670e49f274.pdf

Tosto, M. G., Momi, S. K., Asherson, P., & Malki, K. (2015). A systematic review of attention deficit hyperactivity disorder (ADHD) and mathematical ability: current findings and future implications. BMC medicine13(1), 204. doi: 10.1186/s12916-015-0414-4

Droit d'auteur: mizina / 123RF Banque d'images

Partager ce contenu